Lettres anonymes.

Je suis un peu étonné que malgré un niveau d’éducation plutôt bon en France, il reste des personnes dont le seul moyen d’expression reste la lettre anonyme.

Quel moyen d’expression curieux !

L’anonyme a visiblement quelque chose à dire mais ne le dit qu’a voix basse pour qu’on ne l’entende pas. Est-ce une marque de timidité ou un aveu de culpabilité ?

Ces lettres sont sans réponses possibles. L’anonyme est-il si peu sûr de lui qu’il interdit la contradiction ? Tout point de vue mérite d’être entendu, même si ce point de vue ne plaît à personne. Encore actuellement des personnes pensent que la terre est plate et d’autres pensent qu’elle est ronde. Peu importe la réalité, ce qui est intéressant c’est la confrontation d’idées. Avec une lettre anonyme, pas de confrontation d’idées. C’est un peu comme dire : « Je suis le chef et je dis ce que je veux » Oui, mais un chef que personne ne connaît est-ce un chef ? Clairement non. Aucune autorité, aucune personnalité.

Pour affirmer cette soi-disant « autorité », l’anonyme accompagne la plupart de temps son texte de menaces, il faut savoir qu’il y a plusieurs autorités. Le chercheur qui fait « autorité en la matière » sera écouté, voire révéré. À l’autre extrémité, il y a l’autorité par la force, la police, l’armée c’est la moins bien acceptée, mais la menace… c’est même pas de l’autorité, c’est de la peur.

Il y a sans nul doute une volonté de nuire dans cette démarche, le but de faire mal, de discréditer. Est-ce qu’une lettre anonyme peut faire mal ? Oui, évidemment, elle tue même, malheureusement les exemples sont légion. L’anonyme en est-il conscient ? Si tel est le cas, c’est alors un assassin avec préméditation de la pire espèce. S’il n’en est pas conscient c’est alors un abruti sans nom.

Quant au discrédit, c’est bien à mon avis, l’auteur qui est discrédité. Je ne suis pas assez stupide pour croire que ce qui est dit à la TV est parole d’évangile alors croire un zozo qui se cache je n’ose même pas en parler.

L’intelligence de la démarche restet à prouver car en étant l’auteur d’une diffamation ou injure l’auteur encourez une amende de 12 000 € . L’amende peut même monter à 45 000€ et six mois d’emprisonnement et 22 500€ d’amende de plus pour l’injure. Ça va très vite, un simple texte comme : « T’es cocu, je vais le dire » représente une injure, une menace, une diffamation sur l’orientation sexuelle de l’homme ou de la femme et de son amant ou amante. Excuser mon franc-parler mais il faut vraiment être con pour s’exposer à ça.

Pas vu, pas pris dit-on. Écrire une lettre anonyme et la poster ne prend qu’une heure ou deux mais après, la lettre échappe à son auteur, elle devient une preuve à charge. Preuve qui reste à vie. Tremblez corbeaux ! Mise à part la gendarmerie et la police qui ont des moyens considérables, il existe, sachez-le, des organismes qui sont spécialisés pour vous traquer. Un exemple : le laboratoire forensique documentaire à Toulouse.

Pourquoi j’écris ces mots ? Je ne suis pas concerné par le phénomène mais je sais qu’il existe ici à Fos et depuis bien des années. Fos est un joli village de montagne avec des habitants formidables mais une mauvaise ambiance mine le pays, J’ose espérer qu’une solution pacifique est possible.

Vous avez des choses à dire, super ! La petite gazette de Fos vous est ouverte. Chacun a le droit de s’exprimer librement. C’est la loi, ne vous en déplaise mais si vous sentez le besoin de le dire anonymement poser vous des questions :est-ce que ce que veux dire est une insulte ou est-ce que je vais blesser quelqu’un ? Est-ce que je veux vraiment prendre le risque ?

La lettre anonyme, ça me désole, j’ai (presque) pitié.

Jean-Christophe Pratte
un ami qui vous veut du bien

8 Comments

  1. Merci Jean-Christophe pour cette dénonciation publique du phénomène “lettre anonyme” dont Fos et quelques villages alentours semblent bien involontairement s’être fait une spécialité depuis de trop nombreuses décennies. Ton texte est parfait et je m’y associe totalement.
    Il est malheureusement d’actualité puisqu’une dernière de ces lettres a été reçue hier. Je reste toujours subjugué par la petitesse de ces scribouilleurs qui sévissent dans l’ombre. J’ose espérer qu’il n’y en a pas plus d’un sur le village. Je l’imagine petit, teigneux, gris, laid … et je le vois prendre plaisir à semer la méchanceté en ricanant à la lueur d’une chandelle pour mieux se cacher. Que ce soit pathologique ne fait aucun doute. Franchement, j’hésite entre le plaindre ou l’envie de l’écrabouiller.

  2. Merci Jean Christophe et Dominique de dénoncer cette « bêtise humaine », mais pour certains c’est plus facile de critiquer par derrière que le dire en face.
    N’oublions pas que quelques années auparavant, des conseillers municipaux fraichement élus, avaient envoyés une lettre anonyme pour demander la démission du Maire, la peur, la bêtise ou l’imbécilité de certains.
    Alors « j’hésite entre le plaindre ou l’envie de l’écrabouiller. », IGNORONS LES, car nous, nous assumons nos actes (bons ou mauvais);
    Philippe AMAT.

    • Les périodes pré_electorales et post_electorales sont hélas propices à ces agissements ignobles.
      Les électeurs ont fait le choix…une autre étape de la vie communale s’ouvre.
      Je n’ai jamais vu notre chère Garonne.,.couler vers le Pont du Roy!

  3. Et ????
    Quand on est un Candide comme moi et la grande majorité des fosséens, on ne comprend pas grand chose à cet alignement de mots.
    Que l’initié qui possède les arcanes de la dite-affaire “lettres anonymes” ait la grande bonté d’éclairer les humbles fosséens des faits justifiant votre courroux, peut-être, voire certainement justifié.
    Adishatz de Capdémaïl.

  4. J’ai découvert très récemment mais surtout par l’intermédiaire de Dominique que, de nouveau une lettre anonyme était arrivée chez un habitant de Fos.
    Encore un corbeau, sale corbeau.
    Je n’aime pas les corbeaux, volatiles sombres, souvent associés à de très laides légendes ou histoires.
    Ces corbeaux qui apparaissent de nulle part, un peu comme l’aigle noir de Barbara.
    Devrions-nous nous attarder sur cette bassesse ?
    Certainement pas, mais comme le dit si bien Jean Christophe ces agissements peuvent engendrer des séquelles terribles chez les destinataires de ces lettres.
    J’aime vraiment pas ces sales bestioles.
    Affreux corbeaux, planque toi, ou planquez vous et faites en sorte que l’on ne vous découvre pas, sinon on risque de vous plumer.
    Je suis vraiment écœuré de voir ça, et en même temps j’ai pitié.
    Je viens de lire tous les soutiens de la part de certains d’entres vous. Ça, par contre à pour effet de me réconforter.

    Doudou

  5. Bonjour Monsieur Pratte,
    Je vous remercie de cet éclairage largement suffisant pour comprendre votre légitime courroux.
    Je ne doute pas un instant que les victimes se soient rapprochées de la gendarmerie pour faire cesser cette nauséabonde pratique.
    En effet, pour ceux qui connaissent Fos depuis leur enfance avec les histoires racontées par leurs ancêtres, comme moi, il y a eu à Fos, comme dans beaucoup de villages des heures très très sombres.
    Il ne faut pas laisser recommencer ces sales moments…
    Et c’est de la même manière, un manque de gloire ou de courage à se cacher derrière des pseudo pour communiquer.
    Adishatz de Capdémaïl

  6. Bonjour à tous,je m’associe à tous les commentaires que je découvre aujourd’hui…quel manque de courage en agissant ainsi.Nous avons la chance de pouvoir débattre dans ” sombrer” dans la bassesse.Je suis certain que le temps finira par étouffer ces attitudes indignes…cordialement. ..J.Claude

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*