Les chapelles

Les chapelles de la Place du Marjas, de St Sébastien, du Batan ont été bâties au debut du XX siècle pour protéger les habitants contre les épidémies.

L’EPIDEMIE, LA CHAPELLE SAINT SEBASTIEN ET LE QUARTIER GUIAÏNE

Coordonnées GPS : 42°52'25.6"N 0°43'45.3"E ou 42.873784, 0.729246
Chapelle Saint Sébastien

Dans le passé, le village n’a pas été épargné par les épidémies : le choléra au milieu du XIXème siècle puis la grippe espagnole après la grande guerre.

Mademoiselle Jeanne SANSON a remis aux archives de la commune un cahier manuscrit retraçant l’historique des édifices religieux. L’une de ses pages évoque la Chapelle SAINT SEBASTIEN et l’épidémie de choléra.

Le texte de Jeanne SANSON est le suivant :
Chapelle Saint Sébastien

En 1855, une épidémie de choléra ravage la contrée. Les habitants de FOS invoquèrent Saint Sébastien. En remerciement de sa protection du village, le curé d’alors, l’Abbé Arnaudère, sut insuffler à ses paroissiens un esprit de générosité et la chapelle s’édifia. Une petite fille du quartier de la chapelle, quartier de Yane, Marguerite CANDAU, posa la première pierre de l’Autel.

Pourquoi ce choix de Saint Sébastien ?

C’est le Saint imploré dans le monde entier pour se protéger des nombreuses épidémies de peste du Moyen Age. Cette même chapelle porte aussi le nom de Saint Fabian (ou Saint Fabien). Il reste à découvrir pourquoi.

Une information : Saint Sébastien et Saint Fabien sont des martyrs du IIIème siècle, fêtés tous deux le même jour, le 20 janvier.

Pourquoi le nom de « Yane », pour ce quartier situé à l’entrée de FOS ?

En 1469, à la suite d’une ordonnance de Louis XI, tous les pays situés rive gauche de la Garonne étaient sous la dépendance du Gouverneur militaire de GUYENNE.
« Yane » est donc la déformation du mot GUYENNE. Tous les pays de la rive droite appartenaient au LANGUEDOC. FOS, comme SAINT‐BEAT se trouva séparé en deux. Voilà l’origine du nom de ce quartier GUIAÏNE, situé à l’entrée du village, qui a évolué de GUYENNE, en YANE puis GUIAÏNE. De même, à SAINT‐BEAT, sur l’autre rive, le quartier qui se trouve à la sortie du Village en allant vers CHAUM, s’appelle LANGLADE, dérivé de LANGUEDOC.