Tremblement de terre ressenti à Fos ce mercredi matin, 4 janvier 2023

Nous sommes nombreux à avoir ressenti et entendu ce matin à 8 h 38 un léger tremblement de terre. De magnitude 2.4, son épicentre est localisé sous la vallée de Sant Joan à 11 km de profondeur.

Plus de renseignements ICI.

Nous vous invitons à apporter votre témoignage ICI, les traitements statistiques étant importants pour les chercheurs.

Pour mémoire, le dernier tremblement significatif ressenti dans le secteur date du 4 octobre 1999 en début de soirée. Il était alors d’une magnitude de 4.8, localisé à 15 km sous la montagne face à Chaum.

Oui donc, Fos est bien dans une zone sismique connue. Une à deux fois par an, des secousses y sont ressenties, qui n’ont jamais entraîné de dégâts notables, si ce n’est quelques chutes d’objets. La commune est classée en zone 4 (rouge), à savoir de risque moyen sur une échelle de 5.

Le risque sismique en Haute-Garonne est lié a la présence du massif pyrénéen dans le sud du département et aux mouvements tectoniques qui le caractérisent. Les séismes pyrénéens trouvent leur origine dans la collision entre la plaque européenne et la petite plaque ibérique.

Par le passé, des séismes se sont produits à Arette (64), Arudy (64), Saint-Paul de Fenouillet, en Bigorre, à Bagnères-de-Luchon et le massif de la Maladetta, en Andorre.

L’activité la plus importante se situe au nord de la zone axiale dans la partie centrale et occidentale de la chaîne, le long de la faille nord pyrénéenne. Le mouvement sismique de la chaîne des Pyrénées est réputé pour son activité régulière dans le temps.

La chaîne des Pyrénées s’est formée suite au grand coulissage qui s’est produit voilà 100 millions d’années le long de la faille nord-pyrénéenne, déplaçant l’Espagne vers l’est, suivi par un déplacement vers le nord de cette dernière. L’activité sismique est importante et assez homogène le long de l’axe. Elle est surtout concentrée dans certaines zones concernant les départements des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées où se situent les foyers des tremblements de terre.

Pour mémoire : QUE FAIRE EN CAS DE SÉISME ?

PENDANT
• Je reste où je suis.
• Je me protège la tête avec les bras, un oreiller, …
• À l’intérieur, je m’abrite sous un meuble solide ou contre un mur porteur.
• Je m’éloigne des fenêtres (risque d’éclats de verre) et des étagères contenant les objets qui pourraient tomber.
• À l’extérieur, je ne reste pas sous des lignes électriques ou sous ce qui peut s’effondrer (cheminées, ponts, corniches, toitures, arbres, …).
• Je n’allume de flamme (fuite éventuelle de gaz).
APRÈS
• Je vérifie l’eau, l’électricité, le gaz : en cas de fuite de gaz, j’ouvre les fenêtres et les portes.
• J’évacue et je m’éloigne des bâtiments ; je rejoins un endroit dégagé (place…).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*