Comme 33 autres communes de la Hte-Garonne, Fos est surexposé au risque radon

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle inodore, incolore et inerte se dégageant essentiellement à partir des sous-sols granitiques et volcaniques contenant de l’uranium. Il a tendance à s’accumuler dans les bâtiments où il peut atteindre des concentrations élevées.

Reconnu comme cancérogène, le risque n’est pas négligeable, les statistiques indiquant que 10 % des cancers pulmonaires sont estimés comme ayant pour origine une surexposition au radon, ce risque se surajoutant à celui du tabac chez les individus fumeurs.

Les territoires ont été classés en 3 catégories selon les taux potentiels de dégagement de radon. En Hte-Garonne, ce sont essentiellement les zones proches de la chaîne des Pyrénées qui sont les plus productrices de radon. Ainsi, Fos relève de la catégorie à risque le plus élevé, à savoir la zone 3 – rouge – “commune d’une zone à potentiel significatif”. C’est pourquoi il nous a été demandé de procéder à un test sur l’école car c’est le bâtiment recevant le plus longtemps du public sur des journées entières. Des dosimètres y ont été installés et les mesures effectuées du 2 novembre 2020 au 19 janvier 2021. De telles mesures devront être réitérées régulièrement.

Les résultats de cette première campagne sont rassurants. Les mesures moyennes de radioactivité du radon sur cette période ont donné 58 bq/m3 (becquerel par mètre cube) dans la classe et 48 bq/m3 dans les salles d’activité. Nous sommes donc loin des 300 bq/m3 indiqués comme seuil non pas de dangerosité mais d’obligation à effectuer des travaux d’amélioration.

Particuliers, nous pouvons également tester nos logements. Il est possible d’acheter des kits de test à partir de 30 €. Trouver un fournisseur, ICI.

Quels sont les bons gestes à adopter ?

La meilleure mesure de prévention consisterait avant tout à étanchéifier :

  • Assurez l’étanchéité des voies potentielles d’entrée du radon vers les pièces de vie (fissures, planchers…).

 

Bien ventiler :

  • Vérifier le bon fonctionnement du système d’aération et entretenez le régulièrement.
  • N’obturez pas les grilles d’aération.
  • Ventilez le vide-sanitaire ou le sous-sol lorsqu’ils existent.

Pour les fumeurs :

  • Engagez une démarche active de sevrage tabagique.

Et, dans tous les cas : de l’air !

Aérez les pièces du logement

au moins 10 minutes par jour,

hiver comme été.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*