Broyage des branchages et récupération gratuite du broyat sur Fos

Un nouveau service sur la Commune !

La commune vient de se doter d’un nouveau matériel afin de répondre à la demande des administrés concernant le stockage et la transformation de certains déchets verts.

Il vous sera désormais possible d’amener vos branchages (jusqu’à 8 cm de diamètre) et de les déposer dans l’une des 2 bennes disposées près de la salle des fêtes. De cet endroit, ils seront réduits en morceaux grâce au nouveau broyeur par un employé municipal.

Les personnes à mobilité réduite ou sans matériel de remorquage pourront, par un appel téléphonique à la mairie, prendre rendez-vous pour demander la collecte de ces branchages.

Nous n’acceptons pas les ronces, ni les tontes de gazon, ni les feuilles mortes. Ces 2 dernières font un très bon paillis pour vos potagers et vos bordures de fleurs : elles nourrissent la terre et empêchent la pousse des herbes.

Le bois broyé stocké près de la salle des fêtes sera à la disposition des administrés qui le souhaitent.

Pour toute information concernant l’utilisation du broyat, des feuilles et de la tonte vous pouvez prendre contact avec Isabelle Dequesne.

6 Comments

  1. Le traitement des déchets verts est une compétence de la communauté de communes !
    En fait nous allons payer deux fois car le travail de broyage sera fait par les employés communaux..l’achat du broyeur et son entretien.,
    La redevance des O.M est suffisamment élevée.

  2. Bonjour

    Personnellement je trouve que ç est une bonne initiative. En effet tous les administrés de Fos n ont pas la possibilité de se rendre à la déchetterie de Marignac et il n y a pas à Fos de ramassage de déchets verts comme cela ce fait dans d autres communes. L investissement sera utile à la fois à la commune pour l entretien des espaces et aux citoyens pour aménager leur jardin.

  3. Jean LAFONT a raison, le contribuable fosséen va payer deux fois ( matériel et frais de personnel) !

  4. 🤔🤔🤔 Le post de la gazette ne parle pas de déchets verts, mais de branchages. Pour les ronces, les tontes, et autres verdures c’est via la déchèterie selon les moyens de chacun. La question posée est pourquoi payer une 2ème fois, un service public déjà facturé. Une partie seulement de la réponse est en non-dit dans le post… pour certainement économiser l’eau d’arrosage des espaces fleuris communaux 😉. Est-ce bien cela ?

  5. Je vois que les premiers arrivés sont les esprits chagrins… Il y a moins de monde quand il faut critiquer et faire évoluer l’utilisation douteuse de nos impôts nationaux qui financent des hystéries collectives sans raison garder, qui engraissent les actionnaires et autres entrepreneurs peu scrupuleux mais richissimes, qui encouragent de si nombreuses pratiques écocides… Payer deux fois peut-être, mais avec l’avantage de ne pas (ou si peu) faire de trajets en véhicule à moteur, polluant et coûteux, et de pouvoir récupérer (nous les habitants autant que la commune) un broyat nommé en jardinage BRF ayant de nombreux intérêts pour nos jardins (beaucoup moins d’arrosage, peu de désherbage manuel, pas de nécessité de fertilisation chimique, effet esthétique intéressant…). Ceci en complément des tontes, ronces et autres verdures compostées dans le coin du jardin par exemple. De quoi occuper nos confinements et couvre-feux pendant la belle saison qui arrive ! 😉

  6. Si vous considérez le bois et les végétaux comme des déchets, je comprends que vous pensiez que c’est payer deux fois. Mais ! Savez-vous que nos déchets verts valent de l’or ? C’est la matière première de nombreux produits commerciaux. L’idée est donc de ne pas payer pour donner des trucs de valeur mais de les garder pour nous. Les “déchets” verts sont facilement valorisables ce qui n’est pas le cas des autres déchets. De plus, beaucoup de branchages ne sont pas envoyés à la décharge mais brûlés sur place. Ce qui, je me permets de le rappeler, est illégal, dangereux et très polluant.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*