Le défibrillateur de Fos

La commune dispose d’un défibrillateur (ou DAE = défibrillateur automatique externe) placé dans le hall du rez-de-chaussée de la mairie. Ce dispositif médical aide à la réanimation de victimes d’arrêt cardiaque. Le temps d’intervention constitue un élément essentiel, chaque minute diminuant de 10 % les chances de survie. Accompagné d’un massage cardiaque, il contribue à augmenter significativement ces chances.  C’est la raison pour laquelle, depuis le décret du 4 mai 2007, toute personne, quel que soit son âge, est autorisée à se servir d’un défibrillateur, et non pas seulement les médecins. De la sorte, un témoin intervenant pour prêter secours à une personne victime d’un accident cardiaque ne peut en aucun cas être mis en cause dans le cas d’un décès.

Sachez, si vous deviez en avoir besoin, que plusieurs employés municipaux ont récemment bénéficié d’une formation à son utilisation ; c’est le cas de Jenny, Romain et Christian. Lors de son installation en 2012, d’autres personnes avaient été également formées : de mémoire, Carmen Candau, Marcelle Dejuan, Marie-Christine Dupuy, Dominique Ferré. N’hésitez pas à faire appel à eux ou faites-nous savoir si vous-même savez utiliser le DAE. Mais sachez aussi que, même sans formation, l’appareil reste facile à manier. Une fois allumé, il délivre des instructions vocales guidant l’utilisateur sur la conduite à tenir et les gestes à effectuer.

La mairie a convenu d’une prochaine séance de sensibilisation / formation. Elle sera animée par l’entreprise qui assure la maintenance de l’appareil en octobre prochain. Ouverte à toutes et tous, il serait souhaitable que nous arrivions à constituer une petite équipe conséquente de concitoyens prêts à intervenir sans hésitation. Nous en reparlerons d’ici là. Dans l’attente, n’hésitez pas à vous préparer de votre côté, par exemple au moyen de cet article comportant une vidéo illustrative.

Si vous constatez une anomalie ou pour toute question, contactez le responsable local du DAE, Dominique Boutonnet au 06 51 36 52 61.

Rappelons que l’appareil dont nous bénéficions avait été à l’époque financé par une collecte des amis et de la famille de Monsieur David MILNE. Ce randonneur néozélandais parcourait le GR10 avec son épouse et, en mai 2012, il décédait d’un arrêt cardiaque alors qu’il venait à peine d’arriver dans notre village après la longue étape Luchon / Fos. C’est aussi en sa mémoire qu’une plaque a été déposée sur cette portion du GR près du canal. Encore merci aux proches de Monsieur MILNE pour leur geste.

Notons enfin que cette période de pandémie Covid-19 nous oblige à adapter les règles d’intervention :

  • limiter le nombre d’intervenants à 1 ou 2
  • porter un masque durant toute l’intervention
  • ne jamais réaliser de bouche à bouche

Après l’intervention, penser à …

  • se laver les mains
  • désinfecter le défibrillateur
  • surveiller sa température et/ou l’apparition de signes respiratoires pendant 7 jours et appeler son médecin traitant le cas échéant.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*