“Pyrénées, un débat en cours”, reportage de TV3 Catalunya du 31/10/2022 “

Le reportage vidéo est à retrouver sur le site de TV3, ici : https://www.ccma.cat/tv3/30-minuts/pirineu-un-debat-pendent-a-30-minuts/noticia/3192865/ (possibilité de sous-titrage en castillan).

Quel doit être l’avenir du territoire ?

“Pyrénées, un débat en cours

dans “30 minutes”

Le projet de candidature aux Jeux olympiques d’hiver s’est concentré sur les Pyrénées, où vit 1 % de la population de la Catalogne. Depuis des années, ce territoire connaît une profonde transformation économique, avec une dépendance toujours croissante au tourisme impulsé, avant tout, par le ski.

Pour nous, les stations de ski sont comme Seat pour Baix Llobregat. Par conséquent, sans les stations de ski, les Pyrénées souffriraient beaucoup.”, Alfons Casamajó, maire de Ger, en Cerdagne

“L’effet est que beaucoup de gens vivent grâce à ça.”, “Il y a des hôteliers, des gens qui travaillent sur les pistes… Tout cela est un écosystème.”, Oriol Eroles, moniteur de ski et commerçant au Pallars Sobirà

Le Pallars Sobirà est la région avec les zones naturelles les plus protégées
(R
eportage « Pyrénées, un débat en cours »)

“30 minutes” s’est concentré sur ce qui se passe dans le Val d’Aran, le Pallars Sobirà et la Cerdagne, mais la situation se répète dans toutes les régions des hautes-Pyrénées. Le tourisme a supplanté les activités agricoles traditionnelles. Albert del Moner, l’un des rares agriculteurs et éleveurs du Pallars,
ne s’attend pas à ce que ses enfants s’y consacrent
Reportage « Pyrénées, un débat en
cours »)

“C’était autrefois une région agricole, mais ces dernières années, tout a changé.”, “Maintenant, elle vit à 100% du tourisme et des services. Il faut presque chercher les agriculteurs avec une loupe.”, Caterina Solé, de le restaurant El Tupí en Cerdagne

“Comment se fait-il que seulement 1 % de la population, 1,5 %, se consacre au secteur primaire, le secteur qui nous donne le plus de base, c’est-à-dire l’alimentation, n’est-ce pas?”, Helena Guillén, de la fromagerie Montmelús

L’un des plus grands lotissements de Cerdagne est en cours de construction à Ger
(
Reportage « Pyrénées, un débat en cours »)

Le tourisme n’a pas réussi à résoudre les problèmes endémiques aux Pyrénées, tels que les communications ou l’accès aux services publics, et a plutôt conduit de nouvelles populations à travailler dans des emplois temporaires et a rendu l’accès au logement plus difficile et plus coûteux.

“54 % des logements du Val d’Aran sont des résidences secondaires ou tertiaires.”, “Et une grande partie du reste sont des locations touristiques, comme Airbnb. Par conséquent, cela rend nos prix exorbitants.”, Alidé Sans, chanteur

La chanteuse Alidé Sans dans son village, Bausen, qui ne compte que 40 habitants
(Reportage « Pyrénées, un débat en
cours »)

Les partisans du modèle actuel savent que le ski ne dure que quelques mois et que le changement climatique remet en cause son avenir à long terme. C’est pourquoi ils veulent attirer plus de tourisme en basse saison, au-delà de la neige.

“Je pense qu’au final, ce que nous attendons tous, de la part des gouvernements du Val d’Aran et de l’ensemble des Pyrénées, c’est la désaisonnalisation”, Xavier Ubeira, directeur commercial de Baqueira-Beret

À Baqueira, ils ont déjà le nouveau télésiège prêt
et espèrent étendre les pistes vers le Pallars Subirà
(R
eportage « Pyrénées, un débat en cours »)

“Un endroit où le PIB du tourisme est très élevé et les revenus sont très faibles vous donne un indice : qu’une telle monoculture du tourisme n’est pas la solution.”, Júlia Leigh, de Coop d’Era, dans Sort

L’avenir des Pyrénées dépendra de son engagement à avoir plus de tourisme toute l’année ou à donner de l’espace à d’autres secteurs économiques. Et c’est le débat en cours.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*