Coup dur pour le val d’Aran

Amador Marqués Maire de Bossost

La France a déconseillé hier de se rendre en Espagne en raison de l’augmentation des cas de Covid, une recommandation qui a inquiété le Bas Aran, qui craint de perdre des touristes Français, car ses commerces et hôtels reçoivent de nombreux clients Français.

Le secrétaire d’État aux Affaires européennes, Clément Beaune, a appelé “ceux qui n’ont pas encore réservé leurs vacances à éviter l’Espagne et le Portugal”. Il a ajouté qu’ils s’inquiétaient “en particulier” de la situation en Catalogne, “où les Français se rassemblent pour aller à des fêtes et des vacances”. Il a averti qu’ils renforceraient les mesures pour empêcher les voyages dans les pays à risque.

Le maire de Bossòst, Amador Marqués, a rappelé que cela s’ajoute à la fermeture du col du Portilon, que la France a fermé en janvier en raison d’une alerte terroriste et n’a pas encore rouvert.

Amador Marqués a souligné que cette mesure “n’ajoute rien de bon à leur destination” et a noté qu’Aran n’a pas la même incidence de Covid que le reste de la Catalogne. Le maire de Les, Andreu Cortés, a expliqué que “cela va engendrer moins de trafic Français” et a assuré que dans ces mesures “il n’y a aucune sensibilité envers le territoire”.

Jusqu’à présent, la recommandation n’a pas affecté les hôtels et les campings. La présidente des Campings de Lleida, Marta Cortina, a souligné que les réservations sont principalement des clients nationaux et qu’à Aran, ils ont des touristes étrangers pour l’Ultra Trail qui se déroule ces jours-ci.

En revanche, le Royaume-Uni a annoncé que ceux qui reviennent de pays comme l’Espagne n’auront pas à se mettre en quarantaine à partir du 19 s’ils sont vaccinés.

Infos : Segre.com

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*