Les enfants de l’école ont reçu une visite un peu particulière

Valentina Santori, jongleuse et son invitée, Sophie Borthwick, comédienne (d’1Watt), ont reçu le 13 mars dernier, à Alès, les trois massues qui les accompagneront au long des 23 étapes de leur grand tour de France jonglé du Collectif Protocole.

Entre le lundi 21 et le samedi 26 juin, elles sillonneront donc à cheval (!) des villages de la Communauté de communes Pyrénées Haut Garonnaises.
Ce lundi 21, elles partaient de Fos, pour prendre le temps d’aller à la rencontre des habitants des villages traversés. Elles partageront le récit de leurs aventures et tenteront de comprendre la place des femmes sur le piémont pyrénéen.

Si vous êtes curieux, vous pouvez suivre, au jour le jour et en direct (si la connexion le permet…) leurs pérégrinations commingeoises : via une plateforme en ligne, par ici https://periple2021.com/, ou en vous inscrivant sur un groupe Whatsapp par là pour recevoir leurs chroniques quotidiennes par messages directement sur votre téléphone.

Voici donc quelques photos et le compte-rendu de leur passage par chez nous, début de cette étape dans les Pyrénées Haut-Garonnaises qui les mènera jusqu’à St-Bertrand où elles devraient arriver samedi prochain.

“On marche en file indienne. En tête il y a Zazou monté par Enora, un fille de 19 ans qui comme elle dit est née sur un cheval, elle est très à l’écoute de toutes et tout. Moi je suis la deuxième avec Swing, il est grand mais super gentil, a perdu l’œil droit quand il était très jeune, il me teste, je le teste, j’essaye d’être détendue et d’avoir confiance. Les trois massues dans mon dos regardent Olivier monté par Sophie, sa tante avait un élevage de chevaux en Écosse où elle a grandi, dans les sacoches de son cheval sont cachées des parties de notre quête. Pour clôturer la file il y a Clotilde sur Spirit, qui nous guide même de tout derrière.
Je viens de comprendre que cette semaine j’ai 7 invités.
Les trois massues font leur première sortie à Fos devant une classe d’école primaire, accompagnées par la chorale Airetères, chants de femmes Pyrénéennes.
Sophie s’est présentée aux enfants en disant « je suis une clown ». Certains se sont esclaffés de rire. Ensuite elle a raconté une histoire inquiétante d’une statuette mystérieuse au fond d’une grotte.
Les enfants ont surtout envie de caresser les chevaux. Il faut oser s’approcher des molosses quand on a 4 ans.
On part en direction de Arlos à cheval. Bien rangées dans leur sac à dos vitrine, les trois massues contemplent le paysage. Une première exploration jonglée du territoire dans une clairière. Sol mou, mousse, humus, un os.”

2 Comments

  1. Le spectacle s’est tenu devant les élèves de l’école de Fos. Ayant été prévenu le jour même à midi, nous n’avons malheureusement pas pu y assister avec mes enfants, mais mon neveu scolarisé l’a pu.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*