Quel animal est le plus dangereux ?

à Fos nous avons des ours, des vipères, des sangliers, etc. A votre avis, quel est l’animal le plus dangereux pour l’homme ? La réponse à cette question Ô combien sérieuse est en fait la même que sur toute la terre, c’est… le tigre…

Il faut bien l’avouer, question tigres, dans les Pyrénées c’est plutôt calme en ce moment mais c’est sans compter le moustique tigre.

Décès par animal

Les moustiques sont de loin l’animal le plus meurtrier du monde. Environ 1,5 million de personnes sont tuées par des animaux chaque année sur la planète. Plus d’un demi-million est tué par d’autres humains – dans la guerre, les homicides et le terrorisme. Et près d’un million de personnes sont tuées par d’autres animaux au cours d’une année.

Source Our World in Data

Les moustiques sont, de loin, l’animal le plus meurtrier au monde pour l’homme: environ 780 000 sont morts de la transmission de la maladie des moustiques en 2016. Les décès par moustiques sont la somme des décès (dans l’ordre, du plus élevé au plus bas) de: paludisme, dengue, l’encéphalite Japonaise, la fièvre jaune, le virus Zika, le chikungunya, le virus du Nil occidental et la filariose lymphatique, dont il est le vecteur.

Bon, pas de panique, pour qu’un moustique vous transmette une de ces maladies, il faut qu’il pique un porteur de cette maladie avant de vous piquer. C’est donc un risque tout à fait mineur ici. D’autant plus mineur que les moustiques ne transmettent pas, par exemple, le Covid-19.

Il est tout de même amusant de constater que le requin, qui fait tellement peur, ne tue finalement “que” 4 personnes par ans alors que le moustique en tue 780 000.

Le plus grand danger du moustique ici est le bouton de moustique. ça pique, ça gratte.

Le moustique tigre est une espèce invasive surtout présente dans les zones habitées par l’homme. En France, ce moustique s’est développé rapidement depuis 2004 et est désormais implanté dans 58 départements. Sa capacité à être transporté et à coloniser des zones tempérées est due à une plasticité physiologique également importante. D’une part, les œufs ont comme particularité de résister à la dessiccation (assèchement), ce qui augmente leur durée de vie. D’autre part sa capacité de diapause (« hibernation ») lui permet de survivre durant l’hiver sous forme d’œufs en dormance.

Le moustique tigre est présent, il fait l’objet d’une surveillance renforcée Actuellement, il n’y a pas d’épidémie de ces maladies en France mais, pour lutter contre ce risque, quelques gestes simples sont à adopter.
Des gestes simples pour éviter sa prolifération et se protéger :

Coupez l’eau aux moustiques !

Chaque femelle moustique tigre pond environ 200 œufs. Au contact de l’eau, ils donnent des larves. C’est là qu’il faut agir. PARTOUT, SUPPRIMEZ LES EAUX STAGNANTES !

Éliminez les endroits où l’eau peut stagner : coupelles des pots de fleurs, pneus usagés, encombrants, vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées,… Pensez aussi à entretenir les sépultures dans les cimetières, lieux propices au développement des moustiques. Couvrez les réservoirs d’eau : bidons d’eau, citernes, bassins avec un voile ou un simple tissu ainsi que les piscines hors d’usage.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*